Création d'un jardin médiéval - participatif- dans le parc du château de Trazegnies 


 

Jardin de la Tour   

 

L’idée d’un jardin médiéval est proposée par le président des « Amis du Château de Trazegnies » au Conseil d’Administration le 29 août 2016, qui l’approuve. Un plan d’implantation est élaboré et sera présenté à l’Assemblée Générale annuelle de mars 2017. Le financement des travaux au corps de logis retarde la mise en œuvre du projet, qui reprend flamme en septembre 2018, lorsqu’un futur administrateur propose de déposer ses ruches dans le parc : il est tout de suite décidé de les incorporer dans le projet, d’y adjoindre un poulailler, et de tout mettre en œuvre immédiatement.

 

Installé au pied de la tour Nord-Ouest (d’où son nom), le jardin crée un espace qui permettra de voyager dans le temps, de retrouver la diversité des jardins médiévaux (jardin des simples, verger, mouchier, jardin de Marie, jardin des croisades, rucher, poulailler, etc…). 

 

Le jardin servira de base pour des ateliers liés aux plantations et au moyen-âge. Réalisation de boissons médiévales, récolte de miel, conservation de plantes aromatiques, etc. 

 

Nous avons construit des carrés de simples qui contiennent une cinquantaine de plantes médicinales et aromatiques. Un rucher s’y est ajouté. Un espace pour personnes à mobilité réduite est en cours de réalisation. La plantation d’un verger, d’un jardin de Marie, d’arbustes fruitiers, l’installation d’un poulailler, complèteront l’ensemble. Le dégagement de l’ancienne glacière est également dans nos objectifs.

 

A terme, nous voulons développer un parcours didactique et participatif, où les personnes portant un handicap se sentiront également chez elles et pleinement impliquées (tables de culture pour personnes en chaise roulante, parcours adapté pour les non-voyants avec explications en braille, etc.).

 

Malgré ses dimensions modestes, notre parc pourra devenir un lieu prisé de promenade, de repos, de méditation, de poésie et de quiétude, accessible à tous, dans un coin romantique du parc, dont nous remodelons ainsi le paysage.

 

Notre projet a suscité l’enthousiasme des associations Be Planet et Espace Environnement, qui ont décidé de soutenir son lancement.

 

Mais nous avons maintenant besoin de bras, et d’un peu de fonds (outils, graines…). A cet effet, nous avons choisi une formule conviviale, à travers la création de trois catégories de personnage : les Compagnons, les Parrains et les Donateurs du Jardin de la Tour. 

 

Les Compagnons

 

Le jardin et le parc demandent de l’entretien. Nous voulons constituer une équipe de gens motivés par notre domaine.

 

Quel sera leur rôle ?

En fonction de leurs disponibilités, effectuer les travaux de saisons (plantations, binages, désherbage, arrosage, récoltes, etc...)

 

Quand et comment :

Lors de leurs passages au château (en soirée, en balade, etc.), tout simplement (le parc est ouvert en journée).

Mais aussi lors d’activités festives qui seront organisées régulièrement suivant la saison comme des afterworks, matinées, garden-partys, ou autres ateliers…

 

Les Compagnons recevront un diplôme.

 

Le Parrainage

 

Comme tout projet, notre jardin requiert un minimum de financement. En fonction de ce que nous pourrons récolter, le jardin aura une ampleur plus ou moins grande.

 

Comment fonctionne cette aide ? 

Pour être parrain, une cotisation annuelle de minimum 30 € sera versée avec la mention « Parrainage du Jardin de la Tour ».

En retour, le nom des parrains sera affiché sur le terrain et sur nos publications spécifiques du jardin.

 

Les Parrains recevront un diplôme.

 

Les Donateurs du Jardin de la Tour

 

Des dons sont possibles pour des réalisations spécifiques (par ex. : réalisation de panneaux didactiques, de palettes d’identifications (français, latin, braille, etc.).

 

En retour, la mention de nos donateurs sera présente sur les réalisations financées, sur nos publications et lors de nos manifestations. Pour les aides ou dons exceptionnels, le Conseil d’Administration pourra décider de graver le nom du donateur sur un pavé qui sera installé dans l’ « allée des donateurs exceptionnels ».